IMG_0931.JPG

Savemore, Sean doolittle

 

L’histoire :

 

Dans la famille de Matthew Worth, on en est à la quatrième génération de flics.
Les trois précédentes se sont illustrées, son frère est mort en héros, mais Matthew, lui, passe plutôt pour un minable. Plaqué par son épouse et affecté à la surveillance de nuit d’un miteux supermarché SaveMore pour avoir frappé un collègue (et non sans s’être aussitôt fait casser la gueule), Matthew prend progressivement conscience malgré sa lenteur d’esprit que son existence a quelque chose d’insatisfaisant, pour ne pas dire « d’humiliant ».

Alors de temps en temps, il se prend à rêver que, devant la jolie caissière Gwen, il parvient enfin à briller. Et justement, voilà qu’une occasion se présente. Sauf que bien sûr, on ne devient pas un superflic rien qu’en claquant des doigts…

 

Mon avis :

 

Celui qui parle le mieux de ce qu’il y a dans « Savemore », c’est encore son héros Matthew Worth : « Tout le monde semblait adorer cette histoire avec un policier en disgrâce et une caissière battue. Des flics ripoux et un réseau de crime organisé. Un bain de sang dans l’Amérique profonde enneigée ». Tout est là et je peux vous assurer que vous aussi vous allez adorer.

Tous les personnages sont parfaitement imaginés et décrit. Ils tiennent leur rôle à la perfection, qu’ils soient principales ou secondaires, bons ou méchants, présents sur tout le livre ou seulement sur quelques pages… Ils semblent tous faire parti d’un monde réel.

Si vous ajoutez à ça une intrigue intelligente, une écriture rythmée, une certaine originalité dans la manière de traiter son sujet et une bonne capacité à éviter pas mal de clicher… Sean Doolittle nous sert un vrai bon polar dans une pure ambiance « Amérique profonde enneigée ».

 

-Sylvain-

 

Retour à l'accueil