melanges de sang

Mélanges de sang, Roger Smith

 

L’histoire :

 

Les Burn – Jack, Susan, leur fils Matt et la petite fille dont Susan est enceinte – sont une famille d’Américains en villégiature au Cap. Rien à signaler. Mais lorsque deux petites frappes du gang des Americans les agressent chez eux, Jack réagit plus vite qu’on ne s’y attendait… et les tue, tous les deux. Ancien marine ayant fui les États-Unis après un hold-up qui a mal tourné, il est maintenant obligé de se débarrasser des corps.

Juste à côté, le veilleur de nuit Benny Mongrel – qui a passé plus de temps en prison qu’en liberté – a presque tout vu de la scène. Il a abandonné son gang, vit comme il peut dans l’enfer des Flats du Cap et ne veut pas retomber. Il ne fera ni ne dira rien à personne.

Jusqu’au jour où Barnard, flic corrompu, obèse et puant, qui a compris que les Burn sont en fuite, l’interroge et commet une erreur impardonnable. Aussitôt, la guerre est déclarée et tous les coups sont non seulement permis, mais recommandés

 

Mon avis :

 

Il y a parfois des livres qu'on a du mal à quitter tant on se sent investis dans l'histoire ; ce sont ceux là aussi que l'on lit très vite (en savourant doucement les dernières pages) et dont on ressent longtemps après encore l'atmosphère, le climat, les odeurs... « Mélanges de sang » fait pour moi partie de cette catégorie de livres.

Roger Smith, dont c'est le premier roman, a cette faculté de décrire en peu de mots les actions, les personnages, de façon ultra réaliste. On ressent tour à tour dégout, haine, compassion pour cette galerie d'individus que tout oppose mais qui vont, par un concours de circonstances absolument bien orchestré par l'auteur, se retrouver confrontés les uns aux autres.

Et la ville du Cap n'est pas seulement le lieu de l'intrigue mais une personne à part entière, à la fois belle et monstrueuse, attirante et effrayante. Ces contrastes on les retrouve tout au long de la lecture, car au Cap ne se côtoient pas seulement les noirs et les blancs, mais aussi le luxe et la misère, les flics et les trafiquants ...et les uns ne valent pas mieux que les autres...

Enorme coup de cœur pour ce  roman noir, ma meilleure lecture de l'année !

J'attends avec grande impatience la sortie en 2012 du prochain Roger Smith en France !

 

-Dominique-

 

Retour à l'accueil