IMG 0698

Le Livre des morts, Glenn Cooper

 

L’histoire :

 

Mai 2009.

Une série de morts inexplicables secoue la ville de New York. Accidentelles ou criminelles, elles n'ont, en soi, rien d'inexplicable : ce que la police ne comprend pas, c'est cette carte postale, reçue par les victimes, la veille de leur décès. Postées à Vegas, toutes indiquent la date exacte de la mort de leur destinataire. Un véritable casse-tête. Le profileur Will Piper, en congé pour raisons personnelles, reprend du service pour l'occasion.
Il se dirigera bientôt vers la plus invraisemblable des vérités, quelque part entre l'île de Wight et le désert du Nevada… Entre un mystérieux monastère, au large de l'Angleterre, et la zone 51, la fameuse base secrète américaine… Ce qu'il y découvrira fera chavirer les plus solides certitudes de la pensée occidentale. Tout est-il écrit d'avance ? Le libre-arbitre est-il une illusion ? Quand recevrez-vous, vous aussi, l'irréversible carte postale ?

 

Mon avis :

 

Pour commencer, il faut savoir qu’avec « le livre des morts » on a affaire à ce que j’appelle un thriller historico-immersif. En effet, l’origine de l’intrigue prend sa source en 777 et se poursuit jusqu’à nos jours. L’auteur construit son histoire en faisant voyager son lecteur entre les différentes époques et en mêlant habilement ésotérisme, tueur en série, secrets d’Etat et faits réels.

L’écriture est fluide, le rythme soutenu, les personnages intéressants… surtout Will Piper, le héros alcoolique et buriné par la vie, style le John McClane de « Die Hard ». On aime ou pas mais on ne peut pas reprocher à ce mec de pas avoir de caractère.

En bref, l’idée de ce livre est originale et bien travaillée. Glenn Cooper, diplômé en archéologie à Harvard, nous livre un 1er roman digne d’intérêt qui, aujourd’hui, a une suite : « le livre des âmes »… 

 

-Sylvain-

 

Retour à l'accueil