IMG 0700

La femme en vert, Arnaldur Indridason

L’histoire :

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange… Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d’indices au commissaire Erlendur. L’enquête remonte jusqu’à la famille qui vivait là pendant la seconde guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d’une Islande sombre et fantomatique…

Mon avis :

« La femme en vert »… Voilà un roman qui vous prend littéralement aux tripes. C’est le premier Indridason que j’ai lu, et ce fut un véritable coup de fouet ; j’ai ensuite enchainé tous ses romans et n’ai jamais été déçue… Mais celui-ci a quelque chose en plus…  Plus qu’un roman policier, c’est un livre poignant sur le côté sombre de l’être humain. Avec son style toujours très sobre, Indridason nous fait naviguer entre passé et présent. Il entremêle l’histoire personnelle du commissaire Erlendur et l’enquête en cours, et surtout nous pose en spectateurs impuissants et horrifiés d’un drame familial durant les années 40. Je ne peux que vous recommander vivement la lecture de cet excellent roman, vous en ressortirez bouleversés et garderez longtemps le souvenir de cette famille Islandaise meurtrie.

-Dominique-

 

Retour à l'accueil