du-sang-sur-l-autel.png

Du sang sur l’autel, Thomas H. Cook

 

L’histoire :

 

Un dément sévit à Salt Lake City, capitale économique et religieuse des mormons. Une prostituée noire, un journaliste puis des personnalités de la communauté sont assassinés. Tom Jackson, le détective chargé de l’enquête, découvre qu’une affaire semblable avait secoué cette ville au XIXe siècle : des meurtres en série perpétrés par un mormon fanatique qui refusait l’entrée des Indiens dans l’Église.
Aujourd’hui celle-ci s’apprête à accepter les Noirs. Et si le meurtrier se cachait au sein du temple mormon ?

 

Mon avis :

 

J’aime les livres de Thomas H. Cook. C’est un fait. Mais là, il s’agit d’un livre de 1983 réédité cette année et l’écriture, le style et l’évolution de l’histoire surprendra les amateurs des « Feuilles mortes », « Au lieu-dit Noir-Etang » et « Les leçons du mal ». J’ai donc été surprise mais très agréablement.

J’ai d’abord découvert une ville : Salt Lake City. Une ville très bien décrite que, grâce à l’écriture de Thomas H. Cook, j’imagine propre, froide, presque sans humanité.

Il nous fait découvrir surtout une communauté : les mormons.

Le lecteur suit cette fois un flic, Tom Jackson et non une famille « ordinaire » comme les derniers romans publiés de Thomas H. Cook. Ce flic new-yorkais, débarqué dans cette ville où il ne peut arriver à s’intégrer, enquête sur différents crimes s’attaquant plus ou moins directement à la communauté mormone.

Les personnages sont à nouveau le plus important de ce livre de Thomas H. Cook. En effet, plus qu’une intrigue, c’est les personnages que l’on a envie de suivre, de connaître. Il arrive à nouveau à créer une ambiance, un univers oppressant, glacial qui empêche le lecteur de lâcher le livre avant la dernière page.

Cette réédition nous rappelle que Thomas H. Cook est un grand auteur, et ceci depuis ses premiers romans. L’écriture est belle, simple, sans « remplissages » superflus. Un roman à lire, à offrir, n’hésitez plus à vous convertir comme moi à cet auteur !

 

« Il s’aperçut qu’il avait ignoré être dépourvu de foi jusqu’au jour où il était allé dans un endroit où la foi était tout »

 

Pour en savoir un plus sur les livres de Thomas H. Cook : http://polars-oid.over-blog.fr/article-les-liens-du-sang-108821889.html , http://polars-oid.over-blog.fr/article-les-feuilles-mortes-104473369.html , http://polars-oid.over-blog.fr/article-au-lieu-dit-noir-etang-100262644.html

 

-Virginie-

Retour à l'accueil