doglands.png

Doglands, Tim Willocks

 

L’histoire :

 

Ses muscles se lancèrent dans un double galop. Ses coussinets martelaient la roche. Son sang de lévrier lui donnait vitesse et puissance. Son sang de chien-loup, endurance et courage. Au lieu de se sentir plus faible, il se sentait plus fort. Et alors il comprit quelque chose d'extraordinaire. Même si le tunnel était noir comme une nuit sans étoiles, et alors même qu'il courait à toute vitesse, il ne se heurtait pas aux parois qui n'étaient qu'à quelques centimètres de lui.

Furgul ne savait pas pourquoi. Il ne faisait que courir. Puis un vent étrange souffla, venu du tunnel derrière lui. Et, comme si un fantôme avait chuchoté à son âme, Furgul entendit l'appel des Doglands.

 

Mon avis :

 

Dans « Doglands », le héros est un chien, un batard, un maraudeur qui répond au nom de Furgul… On le suit durant sa vie et les nombreuses aventures qu’il traverse pour atteindre ces fameux Doglands.

L’écriture magnifique de Willocks, le rythme haletant, la beauté des personnages font de ce roman un miracle… C’est superbement construit, plein de tendresse, de vérité, d’horreur aussi… Et le tout plus réaliste que jamais (pour peu que vous vous mettiez dans la peau d’un chien). On veut courir avec Furgul, l’avoir pour compagnon, le soutenir dans les moments difficiles, se refugier dans sa fourrure pour se réchauffer... Bref on se sent très canin.

Tim Willocks à cette capacité et ce grand talent de nous faire vibrer en nous racontant notre monde, sans rien enlever, sans rien ajouter… Il y a des bons, des méchants et pas forcement de happy end, ni l’inverse d’ailleurs… « Doglands » est simplement magique. Ce livre nous fait peut être, d’une certaine manière, ouvrir les yeux sur notre condition d’animal dominant, sur la façon dont nous traitons notre monde et ceux qui le peuplent. Ce n’est pas un roman philosophique certes, mais Willocks, au détour d’une histoire enivrante, n’en oublie pas pour autant de nous faire réfléchir… Difficile de dire une fois de plus qu’un roman de Tim Willocks est culte pour moi, ça devient une habitude… Je vais résumer en disant que l’œuvre entière de cet auteur est culte pour moi.

 

-Sylvain-

 

Retour à l'accueil