Bloody Valéria, Stéphane Gravier

 

L’histoire :

 

Quand votre usine ferme ses portes du jour au lendemain, sans raison apparente, et que votre frère reprend contact avec vous après deux ans de silence pour vous annoncer que sa femme et sa fille viennent d’être kidnappées, vous pouvez vous dire que les choses ne tournent plus vraiment rond. Mais quand vous découvrez un lien entre ces deux évènements a priori totalement étrangers, vous comprenez qu’il ne s’agit là ni du hasard ni même de la malchance. Vous pouvez croiser les doigts et espérer que tout va bien se passer. Vous pouvez, mais au fond, vous savez qu’il est sans doute déjà trop tard et que plus rien ne pourra éviter le pire.

 

Mon avis :

 

Kidnapping, chantage sont au menu de « Bloody Valéria ». Le tout au sein d’un contexte social et politique en pleine crise où les victimes collatérales pleuvent !

« Bloody Valéria » propose aux lecteurs de suivre deux personnages principaux, Victor et Valéria tour à tour. Stéphane Gravier alterne d’une histoire à l’autre, les entrecoupe et les mélange petit à petit…

Ces personnages sont très bien décrits, choisis et ont une identité propre. Le lecteur suit la voluptueuse Valéria, se questionne à ses côtés, se sent bafoué et souhaite se battre avec elle. Il suit également Victor, un « combattant » du quotidien, un « mec comme tout le monde », auquel il est facile de s’identifier.

Stéphane Gravier nous livre là son premier roman. Ce qui signifie quelques défauts bien sûr, comme un titre ma foi un peu trop « sanglant » à mon goût ! Mais surtout beaucoup de belles qualités. En effet, j’ai beaucoup aimé l’écriture dynamique et pleine d’humour, le talent de créer des personnages attachants, le choix d’un sujet efficace et surtout la manière de l’inscrire dans un contexte original car rarement présent dans les polars français : le contexte social actuel. J’ai regretté une fin peut être un peu trop rapide, j’aurai aimé en savoir un peu plus sur les mobiles notamment mais j’ai passé un très bon moment de lecture. C’est peut être justement pour cela que j’aurai aimé lire encore des pages et des pages !  Je reste donc sur une très bonne « première impression » pour ce premier livre et souhaite vivement découvrir un prochain « Gravier » chez les meilleurs libraires ! J’ai même hâte de voir évoluer cette écriture très prometteuse ! Un talent donc à encourager…

 

-Virginie-

 

Retour à l'accueil