658, John Verdon

 

L’histoire :

 

Ancien alcoolique reconverti en gourou pour milliardaires dépressifs dans une clinique privée, Mark Mellery reçoit un jour une lettre anonyme lui demandant de se prêter à un petit jeu à première vue inoffensif. Mais l'énigme ne tarde pas à prendre une tournure sanglante et terrifiante... L'enquête est conduite par le légendaire inspecteur David Gurney, jeune retraité du NYPD bientôt rattrapé par le démon de l'investigation se lance aux trousses d'un meurtrier aussi inventif que machiavélique - car le décompte macabre ne fait que commencer...

 

Mon avis :

 

Que dire de ce premier livre de John Verdon ?

Dans « 658 », on suit un ex super flic du NYPD à la retraite.

Gurney (c’est son nom) est proche de la 50aine, marié, vivant à la campagne et il n’a jamais tiré une seule fois de toute sa carrière… Bref pas le type de flic qu’on retrouve dans tous les thrillers.

Bref, quand je dis qu’on suit ce héros, je veux dire qu’on ne le lâche pas… On reste à chaque instant avec lui, on ne le quitte finalement que quand il se couche pour le retrouver à son réveil.

Du coup, on entre dans sa tête pour partager ses doutes, ses réflexions, ses douleurs, ses joies (bien que rares).

En ce qui concerne l’histoire, un de ses anciens camarades de fac lui demande conseil par rapport à des lettres troublantes qu’il a reçut… De là, Gurney est embarqué dans une enquête extrêmement bien montée avec une superbe explosion finale… Le tout faisant référence au grand Sherlock Holmes. Le récit est très complet, calibré à la perfection. On a vraiment l’impression de mener cette enquête complexe avec Gurney, de trouver des solutions avec lui, voire quelques lignes avant lui, et ça c’est vraiment très plaisant.

A savoir que la suite des aventures de Gurney est disponible dans le 2ème livre de John Verdon : « N’ouvre pas les yeux ».

 

-Sylvain-

 

Retour à l'accueil