Rêver, de Franck Thilliez

 

L'histoire :

 

Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres. Si ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai. Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée.

Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur. Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie.

Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

 

Mon avis :

 

Je situerai "Rêver" tout juste entre "Thérapie" de Fitzek et "Le chuchoteur" de Carrisi. Et Dieu sait que ces deux polars font partis de mes livres préférés, du coup vous vous doutez bien de ce que je peux penser de ce livre de Thilliez. C'est une vraie claque de la première à la dernière page. Le lecteur est transporté entre le rêve et la réalité, entre le bien et le mal, entre son désir et ses craintes... bref on est perdu dans le temps et les événements sans que Thilliez ne nous perde. Bizarre vous allez me dire, comment se perdre sans être perdu ? Et bien croyez moi, c'est ce que fait l'auteur avec brio. On est prit dans les dédales de la psyché de l'héroïne (donc perdu comme le personnage), mais Thilliez nous donne juste assez d'éléments afin de nous y retrouver et de prendre un énorme plaisir à voir les pièces de cet immense puzzle s'imbriquer avec une complexité et une logique folles.

Ce roman ne laisse pas le lecteur indemne. Il questionne, dérange et d'une certaine manière, modifie notre manière de voir nos rêves.

Une réussite...

 

-Sylvain-

Retour à l'accueil