Les assassins, R. J. Ellory

Les assassins, R. J. Ellory

L’histoire :

Sur dix-huit mille assassinats par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne songe à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serials killers, celui-ci découvre en effet que les quatre meurtres ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre ancien, œuvre à chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon des procédures rigoureusement identiques jusque dans les moindres détails. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs et leur rend ainsi un funèbre hommage? En compagnie de Karen Langley, une journaliste du City Herald, et de Ray Irving, détective du NYPD, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier, à l’intelligence aussi fulgurante que morbide et à la virtuosité impressionnante.

Mon avis :

Quand on connait un peu l’œuvre de R. J. Ellory, on sait qu’il maitrise son sujet et qu’en quelques pages, il est capable de nous propulser dans son univers. Son sujet de prédilection c’est le polar et cette fois, son univers est celui des tueurs en série.

« Les assassins » est efficace, bien ficelé. Même si Ellory ne révolutionne pas le thème des tueurs en série, ses personnages attachants permettent au lecteur de passer un très bon moment de lecture.

Comme pour chacun de ses livres, si vous aimez Ellory vous aimerez « Les assassins », et si vous ne connaissez pas cet auteur, n’hésitez pas une seconde à vous jeter sur un de ses romans.

-Sylvain-

Retour à l'accueil