Les douze enfants de Paris, Tim Willocks

 

L’histoire :

23 août 1572. De retour d'Afrique du Nord, Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, arrive à Paris. Il doit y retrouver sa femme, la comtesse Carla de La Penautier, qui, enceinte, est venue assister au mariage de la soeur du roi avec Henri de Navarre. A son arrivée, Mattias trouve un Paris en proie au fanatisme, à la violence et à la paranoïa. La tentative d'assassinat contre l'amiral de Coligny, chef des réformistes, a exacerbé les tensions entre catholiques et protestants. Introduit au Louvre par le cardinal de Retz, Mattias se retrouve bientôt au coeur des intrigues de la Cour et comprend très vite que le sang va couler dans les rues de Paris. Dans une capitale déchaînée, où toutes les haines se cristallisent, Carla est impliquée au même moment dans une terrible conspiration. Plongé dans un océan d'intrigues et de violences, Mattias n'aura que quelques heures pour tenter de la retrouver et la sauver d'un funeste destin.

 

Mon avis :

Il y a des auteurs qui marquent leur génération... Maupassant, Voltaire, Camus, Sartre entre autres pour les plus anciens... Stephen King, James Ellroy, Bret Easton Ellis, Dennis lehane et j'en passe pour les contemporains. Ces écrivains posent une emprunte qui traverse les âges, leurs textes sont étudiés dans les écoles, leurs histoires sont un témoignage d'une vie passée. Et bien croyez moi, Tim Willocks est de ces auteurs là sans l'ombre d'un doute. Tous ses romans sont hallucinants de justesse, d'intensité et "les douze enfants de Paris" ne déroge pas à la règle. Apres "la religion", on retrouve Mattias Tannhauser qui a quitté l'île de malte pour retrouver sa femme dans un Paris en proie à moultes tensions religieuses... Et c’est pas peu de dire. En effet, le héros vient rejoindre sa femme, enceinte de leur enfant, à la veille du 24 aout 1572 et du massacre de la Saint Barthélemy. Autant vous dire que les choses ne vont pas être de tout repos. Mais Tim Willocks ne nous offre pas un roman uniquement rempli de faits, de dates et de personnages historiques, non il nous parle d'hommes et de femmes qui sont pris malgré eux dans un drame historique mais qui ont leur propre histoire, leur propre vie à mener. Ce "décalage" entre l'Histoire et la fiction est si bien réalisé qu'on est sans cesse en train de se demander ce qui a vraiment existé et ce qui a été inventé par l'auteur. "Les douze enfants de Paris" est un plongeon en plein 16e siècle, une immersion dans la bataille d'un homme pour sauver ceux qu'il aime, d'un peuple pour sauver ceux en qui il croit et ce en quoi il croit.

 

-Sylvain-

Retour à l'accueil