Nid de guêpes, Inger Wolf

L'histoire :

Une semaine avant Noël, dans une maison abandonnée de la ville portuaire d’Arhus, un agent immobilier tombe sur le cadavre torturé d’un adolescent. A côté du corps, un amas de guêpes mortes. La nuit même, l’hôpital psychiatrique voisin signale la disparition d’un patient hanté par d’étranges réminiscences – une fillette aux traits flous, une maison blanche derrière un marronnier, et des guêpes… Le commissaire Daniel Trokic s’enfonce petit à petit dans un labyrinthe semé d’embûches. Il ne tardera pas à se rendre compte que, lorsque les adultes mentent, les enfants se vengent.

Mon avis :

Ce "nid de guêpes" propose grâce à l'écriture d'Inger Wolf une immersion dans une ville danoise frappée par un tueur particulièrement sadique. L'étrangeté de la victime, un adolescent privé de ses lèvres et entouré de guêpes mortes suscite forcément l'appétit de tout bon lecteur de polar. Au fil de la lecture, tout prend sens sans que le lecteur puisse deviner les véritables motivations du tueur. Le suspense est total et l'écriture d'Inger Wolf très intelligente. En effet, le lecteur est plongé dans certains chapitres au côté du tueur, un personnage très construit et fascinant. L'enquêteur, Daniel Trokic est également un personnage captivant au caractère bien trempé, dont Inger Wolf a imaginé un passé et une histoire au cœur de la guerres des Balkans. Chaque personnage a son identité, du tueur aux victimes, en passant par les inspecteurs. Plutôt de décrire en détails les aspects gores des crimes, Inger Wolf préfère décrire la psychologie, les liens entre ses personnages. J'encourage donc tout amoureux de polar à découvrir l'écriture d'Inger Wolf grâce à "nid de guêpes" que j'ai dévoré. Microbole Éditions, toute jeune maison d'édition propose ce livre parmi leurs premières publications et nous promet ainsi une véritable qualité dans le choix de leurs parutions, mais également dans la qualité de la mise en page et dans l'esthétique de leurs couvertures. Si leurs futurs livres sont aussi bons et beaux que "nid de guêpes", j'en serai une future lectrice.

-Virginie-

Retour à l'accueil