La brume dans la maison, Renaud Ehrengardt

 

L'histoire :

Un beau matin, Aaron Cobann se réveille d’un cauchemar terrible. Il ne le sait pas encore mais les jours qui suivront l’emmèneront à la recherche de son passé, étrangement flou et hors d’atteinte. Est-il en train de sombrer dans la folie ou est-il la victime d’une mascarade qui le dépasse, orchestrée par ces personnages étranges qui viennent subitement orbiter autour de lui ? Comme cette femme, atteinte d’un cancer incurable, et qui lui laissera comme seule et unique piste une montre ancienne affichant 13 heures.

 

Mon avis :

Ce thriller numérique m'a fait frissonner tout au long de la lecture. J'ai été emmenée, baladée, en plein de cauchemar. Celui d'Aaron pour être plus précise. On le suit dans ses rêves, endormi ou éveillé, et le lecteur plonge avec lui au cœur d'un maelström engloutissant tout sur son passage. Le lecteur semble spectateur de l'anéantissement d'Aaron, de son "pétage de plombs". Renaud Ehrengardt plonge le lecteur en pleine paranoïa grâce à une histoire très "schizophrénique". L'écriture très rythmée de Renaud Ehrengardt a su réveiller en moi une certaine angoisse nocturne et même une certaine appréhension face au miroir. Il a pu dans ce roman créer une ambiance noire, où l'angoisse semble vraiment palpable. Le dénouement, malgré le fait qu'il peut se laisser deviner au fur et à mesure de la lecture, reste explosif et brutal. Je conseille donc vivement ce roman que j'ai dévoré à tous les amateurs de frissons... "Puis, il se jeta sur l’interrupteur à coté du lavabo et la lumière explosa dans la petite salle de bains. Il fut ébloui un court instant puis réprima un cri quand il vit dans la glace un visage qui, sans être repoussant, n’était pas le sien."

-Virginie-

Retour à l'accueil